[BroC] Les Guerriers de Brocéliande  Index du Forum
[BroC] Les Guerriers de Brocéliande  Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

RP : Première manche
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    [BroC] Les Guerriers de Brocéliande Index du Forum -> Section Externe -> Taverne du Village -> Table des Conteurs -> Ligue RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
White Mamba


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2010
Messages: 10

MessagePosté le: 24/04/10, 12:10 pm    Sujet du message: RP : Première manche Répondre en citant

RP OldGame :

Le troisième millénaire... La fin de la guerre et de la famine dans le monde, la conquête spatiale, les grandes avancées technologiques et scientifiques... Que restait-il à l'Homme pour assouvir sa soif de découvertes, quels nouveaux défis pouvait-il encore se fixer pour prouver au reste de l'univers – à savoir, à lui-même – sa suprématie ?
Dans ce domaine, l'espèce humaine fait preuve d'une originalité et d'une inspiration sans bornes. L'objectif de ce 23ème siècle était donc simple : vaincre la mort. Rien d'impossible, quand on sait que le siècle précédent avait vu l'Homme dompter le cycle de rotation terrestre afin que le Soleil éclaire toujours la même face de la Terre. Bon, cela ne s'était pas réalisé sans mal, c'est vrai. Entre le déplacement de la moitié de la population terrestre sur la face éclairée et la disparition de quelques milliers d'espèces, faune et flore confondues, il avait fallu consentir à quelques sacrifices. Mais après tout, c'était le prix à payer pour des récoltes désormais incroyables !

L'immortalité ne semblait donc pas inaccessible. Pourtant, un problème se posait. Un problème de taille. Les scientifiques et géographes du monde entier s'étaient penchés sur la question et avaient fini par découvrir l'emplacement de l'antre du gardien des âmes. Mais malgré de nombreuses opérations menées par l'armée internationale, puis par les forces interstellaires unies, l'antre de la Mort demeurait inviolable. Au début, le sinistre personnage avait laissé les soldats pénétrer dans son domaine et s'était gaussé de les voir s'égarer dans les méandres de ses cavernes ou perdre leur sang-froid face à ce que nous appellerions des fantômes. La Mort avait ensuite même accepté de recevoir des diplomates pour traiter de conditions stupides. Puis elle s'était lassé, et au lieu de les laisser repartir avec diverses maladies depuis longtemps oubliées, telles que le cancer, le sida ou même la peste, comme elle le faisait dans les premiers temps, elle se contentait désormais de les tuer avant même qu'ils n'aient le temps de frapper à la porte de son domaine.

C'était problématique. Nous approchions de la fin du siècle, et la promesse du président n'avait toujours pas été tenue. La science faisait des miracles, mais à l'aube de ses 123 ans, le président n'était plus aussi vaillant que lors de son élection. Il ne serait probablement pas réélu pour ce 24ème siècle s'il ne parvenait pas à tenir sa promesse, et ne pourrait de toute façon bientôt plus participer à la moindre campagne électorale à cause de son âge avancé.
Il fallait donc agir, et vite. La force brute ne pouvait triompher de la Mort. Soit. Les meilleurs diplomates avaient perdu leur temps à essayer d'expliquer au maître de l'Enfer qu'il serait bénéfique pour lui que d'avoir moins de morts à traiter et qu'il pourrait ainsi prendre des vacances, ce à quoi la Mort avait répondu qu'elle n'aimait pas les vacances et que le sable se coinçait entre ses os, ce qui était fort désagréable. Entendu. Mais il restait à notre président une dernière carte dans son jeu. Celle que nul ne pouvait refuser. Même la Mort. L'argent.
« MAIS L'ARGENT N'A PAS COURS SOUS TERRE ! », avait tout d'abord protesté la Mort.
« Et bien dépensez-le en surface ! », lui avait répondu le président en personne, un sourire carnassier aux lèvres devant cette affirmation pleine de bon sens.

C'est ainsi qu'une nouvelle économie était née. La Mort refusait de se retrouver au chômage, et avait clairement demandé à avoir encore des morts à traiter, et pas seulement des criminels. « UN PEU DE VARIÉTÉ NE FAIT PAS DE MAL », avait-elle précisé. Notre cher président avait ainsi trouvé un compromis : chaque année, chaque citoyen terrien devrait payer un impôt sur la vie une fois passés ses 50 ans ainsi qu'en cas d'accident censé lui coûter la vie. Vous vous étouffez en mangeant une mangue ? Remplissez le formulaire A332 et adressez un chèque à l'ordre de La Mort. Impossible de payer ? Préparez-vous à recevoir le coup de faux.

Le président, lorsqu'il se levait le matin et enfonçait ses pieds des ses charentaises chauffées à l'énergie ionique, pouvait être fier de lui : il avait résolu le problème des retraites, bouché le trou de la sécurité sociale qui béait depuis bientôt trois siècles et s'était assuré la réélection à la tête de la planète pour le siècle suivant. Mieux : il pourrait peut-être réussir à faire passer un décret lui assurant le pouvoir à vie, maintenant qu'il ne pouvait mourir. Décidément, qu'est-ce qu'il était malin...
C'est ce qu'il se disait en descendant à la cuisine, jusqu'à ce que, trébuchant soudain sur le câble d'alimentation de son robot-servant, la catastrophe se produisit. Le contact des charentaises ioniques et de l'alimentation électrique du robot provoqua un arc d'énergie qui déferla sur la pièce, détruisant tout sur son passage. Alors, le temps se figea. Le président, qui venait de voir sa vie défiler sous ses yeux, aussi passionnante qu'un annuaire téléphonique, écarta lentement ses doigts qui masquaient ses yeux. Et eut un sursaut : devant lui, la Mort, dans son plus beau haillon noir, enveloppée de ténèbres, faux à la main, lui faisait face de toute sa grandeur.

« II EST TEMPS, ON DIRAIT, tonna la Mort. Son ton se voulait doux et tranquille, mais le gardien des âmes ne pouvait réfréner un timbre d'outre-tombe.
- Oooh, tu ne vas quand même pas me faire ça, pas à moi, trembla le président d'une toute petite voix.
- VRAIMENT ? C'EST LA LOI. PAIE, OU ACCEPTE LA MORT.
- Mais.. je... où est ma carte digitale... je...
- ELLE A BRÛLÉ. ET DE TOUTE FAÇON, L'ACHAT DE TON DERNIER SPATIOPORT T'A BIEN TROP ENDETTÉ POUR QUE TU T'ACQUITTES DE LA TAXE, TU SAIS.
- Alors c'est fini ?
- OUI. ET TU NE L'AS PAS VOLÉ, ENTRE-NOUS.

C'est ainsi que disparut tragiquement le premier président immortel du troisième millénaire. Et le dernier, d'ailleurs Son successeur, qui n'avait décidément pas confiance en ce squelettique personnage qui avait emporté son prédécesseur, fit rapidement abroger le décret sur l'immortalité, « parce qu'on sait jamais, ça l'a peut-être vexée, la Mort... »


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 24/04/10, 12:10 pm    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
CorwinoV


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2010
Messages: 3

MessagePosté le: 24/04/10, 10:58 pm    Sujet du message: RP : Première manche Répondre en citant

Mr. Green

RP Oldgame 2

Depuis presque mille ans l’humanité avait choisi Galaxia pour avenir.
L’avenir de l’humanité, de la galaxie de la voie lactée.
Derrière le trou noir autour duquel elle gravite, Galaxia était presque arrivée à maturité.
Un être unique. Oldgame.

R Daneel, l’immortel l’initiateur de ce projet, se demandait ce que Galaxia aurait à affronter derrière le trou noir.

Ce trou noir, passage d’une galaxie à l’autre, ou Destruction Totale.
L’humanité, existe-t-elle encore, alors qu’elle est mélée à tous êtres, à tous composants ?

A-t-il dirigé l’humanité sur une bonne voie ?
Les cuves matricielles de Oldgame boulonnaient comme toujours, véritable disque dur de la mémoire de l’humanité. Son patrimoine, ces cris, ses amours, ses guerres, son humanité et son inhumanité.
Il n’avait pas le droit de s’y fondre avec son cerveau positronique pour aider l’humanité dans ses errements et ses incohérences.
Sans ce cerveau Galaxia prenait trop de temps à se terminer. Mais au regard des lois de la robotique, il ne pouvait s’immerger dans les cuves matricielles.

Ces cuves postées au bord du trou noir. Ankor. Le trou noir était comme un œil révulsé regardant les millions d’étoiles de la voie lactée. Révulsé sur lui-même comme pour se regarder de l’intérieur.
De l’autre côté, il savait qu’une espèce se préparait à la confrontation.

Les Brocs.
Aucun renseignement sur eux.

R Daneel se pencha sur les cuves se connecta à elles.

Base de données.
Données mémoires humanité/
/Sous embranchements littérature/
/Sous embranchements aède./

Il regarda toutes les informations qui constituaient l’humanité. Depuis que tous êtres ne faisaient plus qu’un. Y aurait-il encore des aèdes ?

/Sous embranchement déclinaison de mots/

/Lettre M./

> Propositions/

M le maudit, docteur
Mabuse de Frizt pas le
Minou, avec sa Lang

Mais
Murmurer à sa
Muse,
Ma,
Me,
Mi,
Mo,
My, ô
Ma
Mie,
Mise sur un air de
Musette, comme au
Music-hall
Musique,
Musiquette, c’est la
Mutation du
Musicologue qui
Musaraigne dans ton
Mutisme,
Moi,
Musicastre à la
Music astre,
Musique de
Mes
Mains,
Mise à
Mal.
Mais jamais
Menteuses lorsqu’elles
Mettent des
Mots
Mutilés,
Musicomanie que je
Mets
Mi figue
Mi raisin,
Mangeant une
Mangue
Musicologue du
Matin.
Mais
Manie
Maligne du grand
Mystère
Multi sonore
Mouton,
Mouche, je vais
Morendo, avec de
Moins en
Moins de
Mordant. Alors que la
Montre fait ce tic tac
Monstrueux, préparant une
Mue en
Morisque qui tel un
Médiator qui vibre
Mezzo, je t’invite à danser un
Menuet, une
Mazurka, pour que dès
Matines,
Mutin je vois
Mâtin, plus le
Masque de la
Mort,
Maître chanteur de la grande
Messe rendant mon visage en
Membrane. Vieux
Mettant de
Moires charentaises. la
Mort, service public des
Miséricordieux fonctionnaires de l'an
Mil, appointés selon le formulaire
M 111 b depuis la nuit des temps.
Maîtres des cérémonies
Musicales
Mortuaires. Psalmodies
Monocordes et
Madrigal. Concession depuis le
Manuscrit du Puy.
Moi, je deviens
Ménestrel
Mèche de crin de l’archet, t’offrant une
Mélopée,
Mélodie de
Merle, en forme de
Mérula, Je veux
Mettre en partition sur des
Mirlitons cette note
Modale dans le
Missel un grand
Miséré comme un
Miaulement pour te dire cette
Modulation
Monocorde et
Monotone que je t’
M


Moi, R Daneel l’immortel ais je eu raison ?
Il tourna la tête dans la direction d’Ankor.

Si le noir pouvait s’assombrir, il eu l’impression qu’il était plus sombre.

/Humanité/
/Sous embranchement création/

Ankor, l’incréé la non création. Le non A. les brocs ?

Moi l’immortel, l’inhumain fait par les hommes.

Ais je bien fais ?





Mr. Green


Revenir en haut
Mademoiselle.HD
Mescaline des Bois

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2010
Messages: 162

MessagePosté le: 25/04/10, 11:31 am    Sujet du message: RP : Première manche Répondre en citant

Le doux son du ressac de la mer était une douce musique à l'oreille de Victor. Elle le berçait d'illusions et de rêves, lui qui était affalé dans le hamac en train de regarder la plage de sable blanc qui s'étendait sous ses yeux. Ici ou là on pouvait voir des gens se baigner dans les eaux turquoise du lagon. Les filles étaient véritablement magnifiques et semblaient peu farouches. D'ailleurs, l'une d'entre elles s'approcha de lui avec un cocktail. Décidément, ces vahinés étaient de vrais perles. La boisson offerte était à base de fruits de la passion avec l'alcool local et une belle tranche de MANGUE.  Un paradis sur terre. Non, c'était son paradis sur terre. Victor était l'homme le plus heureux sur terre à ce moment précis, mais comme toute bonne chose a une fin ce qui devait arriver, arriva.

DRING .... DRING .... DRING .... DRING .... DRING

Faisait le son strident, horripilant et agressif du téléphone de Victor. Aussitôt, l'image rêvée du paradis se déforma, elle grésillait pour finalement s'éteindre et laisser place au visage hirsute d'une acariâtre vieille femme.  Avec une voix de crécelle l'horrible mégère s'adressa à Victor sur un ton autoritaire et particulièrement dédaigneux. C'était fou ce qu'il pouvait détester cette vielle bonne femme et tout ce qu'elle pouvait dire. Il devait quitter son paradis artificiel pour redescendre dans l'horrible réalité, dans l'enfer du quotidien et effectuer son boulot. En effet, la vielle acariâtre lui avait enjoint de rejoindre son bureau au plus vite, car il avait du boulot qui l'attendait.

Ce fut donc sans entrain que Victor se leva pour se préparer à rejoindre son lieu de travail. Il fallait compter  dix minutes pour prendre sa douche, dix de plus pour s'habiller et enfin une bonne heure de trajet. En arrivant, il prit le temps de faire un détours par la salle de pose pour prendre un café et discuter cinq minutes avec ses collègues. Ensuite, il fila se changer pour mettre son uniforme de travail. En passant pour pointer, il du dire bonjour à cette affreuse bonne femme qu'il avait eu au téléphone ce matin. Victor alla à son bureau et trouva une liste de cinq noms avec un numéro de dossier en face de chacun d'entre-eux. Il alluma son ordinateur et les consulta tous les cinq. Après une étude approfondit de chaque cas, il décrocha son téléphone pour prendre des rendez-vous. Un certain Oussouffa Nacer accepta de le voir aujourd'hui pendant sa pause déjeuner. Ni une, ni deux, Victor sauta sur l'occasion pour donner rendez-vous à l'homme dans son restaurant préféré, le "petit Pierre".

Midi au "petit Pierre". Victor attendait patiemment son client en matant sans vergogne la petite Valentine, serveuse de son état. C'était probablement son rayon de soleil dans ce monde décadent, mais il n'avait jamais eu le courage de l'aborder à part pour passer ses commandes quand il venait manger ici. Il fut perturbé dans sa contemplation par l'arrive de Monsieur Oussouffa. Après quelques civilités et la commande du repas, Victor entra dans le vif du sujet. Son discours était bien rôdé et sans faille. Il avait trouvé les mots juste qui faisaient mouche depuis le temps qu'il oeuvrait dans la société. Bref, c'était un remarquable commercial.

- Victor: Voilà, Monsieur Oussouffa, je ne vais pas aller par quatre chemins. Comme je vous l'ai dit, je travaille pour la société "Enfer et Damnation" et nous avons reçu votre nom aujourd'hui. Ce qui signifie que vous n'allez pas tarder à mourir. Dans cette optique, je viens à vous pour vous présenter notre ligne de produit allant de la mort douce à la réincarnation en passant par la vie dans l'au-delà. Notre gamme de produit et très large et suivant vos inspirations, nous pouvons préparer votre avenir dès maintenant.

- Oussouffa Nacer: Je vais mourir ? Si tôt ? Mais je n'ai que quarante et un an. C'est trop jeune.

- Victor: Pas pour la mort Monsieur. Maintenant, libre à vous d'avoir la surprise de votre mort et de sa date ou bien vous prenez notre pack prévoyance qui stipule quand et comment vous préférez que cela se passe. De plus avec notre extension de garantie, nous pouvons vous offrir une vie après la mort assez luxueuse au paradis sans passer par la case purgatoire. Si vous préférez garder la surprise de la date et la façon, nous pouvons parler de l'après-mort plus spécifiquement. Si vous avez les moyens on peut même aller jusqu'à la réincarnation.

- Oussouffa Nacer: Mais je ne veux pas mourir moi.

- Victor: Cela, malheureusement, ça ne se discute pas. Tout le monde meurt un jour. Reste juste à savoir où, quand et comment. Après, des gens prévoyants s'occupent de ce qui se passe après et j'en fais partie. Je suis venu à vous pour vous faire profiter de notre expertise dans ce domaine. Nos clients sont tous satisfaits de notre travail.

Le client était encore sous le choc et Victor qui continuait à asséner son discours commercial sans se soucier des sentiments de l'homme. Il avait un travail à faire et des chiffres à tenir. Après moult arguments, questions et autres discutions les deux hommes finirent par se séparer vers treize heures quarante-cinq. De retours au bureau, Victor croisa un de ses collègues de travail et ils se donnèrent rendez-vous à seize heures trente chez Paco, un petit bar en bas de la rue où se retrouve parfois les commerciaux qui veulent se détendre après une longue journée de travail. Il retourna à son bureau pour finaliser le dossier de Monsieur Oussouffa et l'envoyer au siège social pour validation. La journée continua avec des prises de rendez-vous et du démarchage par téléphone. A l'heure de la libération, Victor passa devant la vielle sorcière de l'accueil avec un grand sourire et une fois dehors, il se dépêcha de rejoindre son pote chez Paco.

- Le collègue: Alors ? Comment c'est passée ta journée ?

- Victor: Pas trop mal et toi ?

- Le collègue: Bof. Les gens ont un peu de mal à accepter qu'ils vont mourir.

- Victor: Oui, je vois ce que tu veux dire. Mais il faut profiter de cette situation de faiblesse pour leur refiler le pack complet avec toutes les assurances et autres options.

- Le collègue: Mouais, les gens ne sont pas trop réceptifs à mon discours tellement ils sont sous le choc. comment tu fais toi ? A voir ta bonne humeur, tu as du encore faire une vente aujourd'hui toi, non ?

- Victor: Oui, un pauvre gars qui m'a vendu son âme et donné tout ce qu'il avait pour avoir le choix de sa mort et une réincarnation assez luxueuse.

- Le collègue: Le pauvre, s'il savait pourquoi il a signé ... Ahahahahahahahahahahah.

- Victor: Il s'en fout, il voulait juste avoir un semblant de contrôle sur son avenir.

Ils continuèrent à discuter et à rire de bon coeur. Il était environ vingt-trois heures quand les deux hommes se quittèrent pour rentrer chez eux. En chemin, Victor flâna un peu dans le quartier rouge en regardant d'un air détaché les filles dans les vitrines juste au cas ou il trouve une bonne occasion. Il rentra finalement chez lui tout seul. En arrivant chez lui, la première chose qu'il fit, ce fut de retirer ses chaussure pour enfiler sa paire de charentaises moelleuses. Il alluma ensuite son visio-écran pour mater la chaîne qui diffusait des matchs de free-fight féminin. Alors qu'il allait s'installer avec une bonne bière  sur son canapé, on sonna à la porte. En observant par l'œilleton, il vit une jeune femme qui attendait à la porte. Par curiosité, Victor ouvrit sa porte.

- La jeune femme: Bonsoir. Vous êtes Monsieur Noume Victor ?

- Victor: Oui, c'est pourquoi.

- La jeune femme: Je suis la mort et je viens pour vous. D'après votre contrat, vous devez mourir ce soir d'une crise cardiaque.
        

MOUAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH ...
        

_________________


Revenir en haut
Winona


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2010
Messages: 19

MessagePosté le: 25/04/10, 05:44 pm    Sujet du message: RP : Première manche Répondre en citant

Voila mon premier verdict, il porte sur le rp de white mamba (les autres suivront quand j'aurais le temps)

Respect du theme:
Au niveau du théme, je crois qu'on peut dire que toutes les contraintes sont respectées parfaitement, rien a redire. 5/5

Style:
Un style simple, sans fioritures mais qui à l'avantage d'être très clair. Un rythme effréné, peut etre trop, sans aucune variation, ce qui nuit au coté comique de la scene. C'est d'ailleurs sur le point de l'humour qu'un style plus travaillé aurait sans doute fait la difference, tout est trop direct, sans sous entendu, très peu d'images, et la pointe sarcastique trop prévisible tombe à plat.
ex:

Citation:

...l'Homme dompter le cycle de rotation terrestre afin que le Soleil éclaire toujours la même face de la Terre. Bon, cela ne s'était pas réalisé sans mal, c'est vrai. Entre le déplacement de la moitié de la population terrestre sur la face éclairée et la disparition de quelques milliers d'espèces, faune et flore confondues, il avait fallu consentir à quelques sacrifices. Mais après tout, c'était le prix à payer pour des récoltes désormais incroyables !


Exprimer cela autrement, changer le referentiel (ou autre) pour faire passer le message plus en finesse aurait était a mon avis plus judicieux. (bon je donne un exemple mais c'est pas terrible, comme un exemple.)

Citation:

...l'Homme dompter le cycle de rotation terrestre afin que le Soleil éclaire toujours la même face de la Terre. Bon, les Brésiliens avaient gueulé, enfin... au début. Et puis maintenant, les pates sont moins cheres.


On peut aussi regretter quelques maladresses, et les rares effets de styles pas très pertinents et trop usités: "de l'antre du gardien des âmes" "l'antre de la Mort"  " les forces interstellaires unies" cela fait très cliché ainsi que le sur emploi du mot "mort" qui aurait put etre éviter avec des tournures plus habiles
2,5/5


Synthaxe et orthographe:
Très propre de ce coté la, je n'ai put relever que très peu de fautes "elle s'était lasséE"  Juste une remarque:
"Pourtant, un problème se posait. Un problème de taille." Trois points si tu veux, ou une virgule, mais une phrase comme ça sans verbe, à éviter.
4,5/5

Gout du jury (car la lecture, c'est subjectif):

Dans l'ensemble un bon rp qui se lit facilement très fluide et clair, ce qui est une grande qualité de ton écriture, à regretter toutefois un style un peu limite et l'intrigue un peu simpliste, des ficelles bien voyantes.
J'ai dans l'ensemble assez apréciée. 3/5


Ce qui nous donne un total de (je suis nulle en math):

15 points.

Merci pour ton rp, et ne te venge pas trop sur le mien. Smile


Revenir en haut
White Mamba


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2010
Messages: 10

MessagePosté le: 25/04/10, 08:01 pm    Sujet du message: RP : Première manche Répondre en citant

Le post de critique simultané a réglé ce dernier problème ! ^^

J'entends tes remarques, notamment celles concernant le rythme et les ficelles de l'intrigue "un tout petit peu" grosses. Je plussois totalement, j'aurais dû y passer plus de temps !

Pour ce qui est du style en revanche, qu'il s'agisse de petit RP Ogamiens ou de textes plus aboutis, j'ai toujours aimé les phrases courtes, simples. C'est ce que j'aime lire. Et si j'écris d'autres RP pour ce petit concours, tu risques d'en lire encore, des phrases sans verbe. Nananère ! Razz


Revenir en haut
Winona


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2010
Messages: 19

MessagePosté le: 25/04/10, 08:13 pm    Sujet du message: RP : Première manche Répondre en citant

Phrases courtes oui, phrases nominales oui, mais dans ce cas là c'était incorrect du point de vue de la langue française. 

Revenir en haut
Potato


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2010
Messages: 6

MessagePosté le: 25/04/10, 08:32 pm    Sujet du message: RP : Première manche Répondre en citant

RP1 OldGame : White Mamba

Theme: 3e millenaire, la mort en tant que service publique
Genre: Libre
Registre: Humour noir
Forme: Prose
Contrainte: devra figurer dans le texte les mots ou expressions: "Mangue" "Charentaises"


Respect du sujet :
"C'EST LA LOI. PAIE, OU ACCEPTE LA MORT." ... Je ne vois pas trop où est le service publique en fait...ça ressemblerai plus à une mutuel/assurance... mais bon ok : )
Note: 4/5


Style :
Je trouve que c'est bien écrit, très "correct".
Note: 3/5

Syntaxe et orthographe :
Étant relativement NUL en orthographe, je n'ai relevé aucune faute, donc je vais mettre..
Note: 4/5

Gout du jury :
Et bien j'ai aimé sans plus en fait, J'ai l'impression que le texte cadre super large. Tu poses le paysage, après l'histoire de la mort qui ne se "laisse pas faire", enfin le président et ses charentaises ioniques. Donc j'ai eu l'impression que tu touchais à beaucoup de choses, beaucoup d'idées, de notions peut être en trop peu de texte finalement et le tout à une distance qui reste constante tout au long de l'histoire. Même si on part d'une anecdote sur la rotation de la terre pour finir sur le président, une sorte de zoom, mais j'ai cette impression de monotonie peut être je ne sais pas trop...
Sinon j'ai du mal à cerner le personnage de la mort, que je ne trouve pas assez cohérent.
Note 3/5


TOTAL: 14/20

Voila ! c'était ma première "critique", je suis conscient que je pêche un peu au niveau "technique" (style/syntaxe/orthographe) donc mes totaux seront assez élevés je pense. Smile




Dernière édition par Potato le 27/04/10, 03:40 pm; édité 5 fois
Revenir en haut
Potato


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2010
Messages: 6

MessagePosté le: 25/04/10, 11:39 pm    Sujet du message: RP : Première manche Répondre en citant

RP1 Broceliande : Mademoiselle.HD

Theme: 3e millenaire, la mort en tant que service publique
Genre: Libre
Registre: Humour noir
Forme: Prose
Contrainte: devra figurer dans le texte les mots ou expressions: "Mangue" "Charentaises"




Respect du sujet :
Bon le type, en gros, c'est un commercial quand même... Donc rien à voire avec le service publique..
Note: 3.5/5

Style :
Style très simple, mais qui colle très bien à l'histoire, donc cohérent, donc ça passe et même très bien.
(tout le monde aura compris que j'y connais sans doute pas grand chose au style lol)
Note: 3.5/5

Syntaxe et orthographe :
Winona m'a prévenu qu'il y avait des fautes, Donc je lui fait confiance !! (et Hop 1/2 point en moins par rapport à white Mamba)
Note: 3.5/5

Gout du jury :
Alors là, sur les 3 rp que j'ai pu lire ici, c'est mon préféré !
C'est simple, ça ne raconte pas grandes choses, mais justement ça va bien avec le personnage, le quotidien, les déscriptions qui permettent de bien le cerner etc... en gros la forme colle au fond. Sans prétention, efficace !
J'ai pris beaucoup de plaisir à le lire en tout cas 
Note 4.5/5

TOTAL: 15/20

J'ai bien aimé ce rp,
(l'amplitude des notes que je vais donner sera certainement bien moins grande que celle d'autres personnes plus "expertes" qui sauront apprécier et juger avec plus de subtilité les textes, je ne sais pas du tout pourquoi je dis ça lol)


Revenir en haut
Potato


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2010
Messages: 6

MessagePosté le: 26/04/10, 12:33 am    Sujet du message: RP : Première manche Répondre en citant

RP2 OldGame : CorwinoV

Theme: 3e millenaire, la mort en tant que service publique
Genre: Libre
Registre: Humour noir
Forme: Prose
Contrainte: devra figurer dans le texte les mots ou expressions: "Mangue" "Charentaises"



Respect du sujet :
Alors là... Faut pas m'en vouloir, mais j'ai vraiment pas saisi.
Note: 1/5

Style :
Oui, on sent que tu as voulu essayer quelque chose de.. d'inhabituelle..
Note: 2.5/5

Syntaxe et orthographe :
Je n'ai relevé aucune faute, donc je vais mettre..
Note: 4/5

Gout du jury :
C'est simple, je n'ai pas compris grand chose, mais dans le doute d'avoir eu affaire à quelque chose qui m'est inaccessible...
Note 2/5

TOTAL: 9.5/20

Désolé pour cette "critique" qui n'est pas très argumentée : )


Revenir en haut
Kingofchaos
Seigneur des Ténèbres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2010
Messages: 24
Localisation: Uni 53
Masculin

MessagePosté le: 26/04/10, 12:59 am    Sujet du message: RP : Première manche Répondre en citant

Dans la forêt de Broceliande, il y avait un lieu bien sombre. Un lieu où ni Merlin l'Enchanteur, ni aucune fées n'osaient s'aventurer. Les plus grands guerriers qu'on vu cette forêt refusaient d'explorer cette petite partie de Broceliande.
A vrai dire, le Roi Arthur de son nom, residant à Kamelott, rené des cendres de son ancêtre, cherchait à cette époque à  savoir ce que cachait cette terre qui lui était inconnue. Quoi de plus désagréable que d'avoir un bout de royaume non maîtrisé. Cela randait le roi malade, qu'il y pensait dés le moment ou il se levait et enfilait ses confortable charentaises, jusqu'au moment ou il allait se coucher, fatigué de sa lourde journée.

Mais comment le Roi Arthur, se trouve t'il au 3éme millénaire ?

En réalité, le monde à bien changé depuis le début du second milénaire. De nombreuses guerres ont éclatées, et après 2012, la date de la fin officiel de l'humanité, ce fut une suite de catastrophes. Comme l'avait prévu certains, après 2012, les catastrophes naturelles se sont lourdement multiplier. Mais ce n'est pas tout : ce fut le coup de feu donnant le départ à une guerre atroce.
Il n'y avait plus de règles. Chacun tuait pour survivre.

Dans ce chaos total, quelques éminents scientifiques ont tenter de sauver l'humanité. Cette humanité désormais si fragile. Ils ont réussit à mettre au point un incroyable ordinateur qui allait effacer le temps pour le reprendre à l'an 0.
Toute l'histoire allait se dérouler une seconde fois, mais les grandes guerres devaient être évitées par l'ordinateur.
Après avoir lancer leur programme, les Scientifiques disparurent, comme tous les autres hommes de la fin du 2éme millénaire, et le premier jour du troisième millénaire, fut le aussi le même que le premier jour de l'ancien premier millénaire : l'an 0

Le temps a passer, l'histoire à recommencer, et nous somme aux alentour de 800 ans après le re-lancement de la vie, soit 3800.

C'est donc le retour du grand roi Arthur.


Celui ci avait donc un problème avec ces terres.

Il réuni ses chevaliers autour de la table ronde, et d'un franc parlé comme a son habitude, il leur tint se discours :


"Fidèles amis et frères. Je vous ai réuni en se jour afin de monter une nouvelle expedition. J'aimerait savoir ce qu'il se passe dans la Terre Interdite.
- Ceux qui s'y sont aventurés ne sont jamais revenus !!
-Peut être il y a un secret, peut être le Graal se cache la bas !!!!
-Le Graal ? Dans ce cas, allons voir !!! "

Les chevalier était toujours à la recherche du Saint Graal, relique disparue.



L'expédition fut fixée pour le surlendemain, et le surlendemain, les chevaliers de la Table Ronde était tous pret a partir et a combattre.
Ils se mirent en selle tôt le matin, et partirent vers les contrés interdites. Ils y parvinrent peu avant midi.


"A partir de maintenant, soyez sur vaux gardes !!"

Les chevalier étaient sur le Qui vive. Ils épiaient la foret tout en se glissant de branches en branches, et d'arbres en arbres sur le fidéles montures.

Soudain, une sorte de forteresse terrifiante fut en vue. Celle ci était entourée d'un profond fossé, empli de .... lave !!

Puis une voix sourde se fit entendre.


"Qui êtes vous étrangers pour oser vous présenter ainsi sur mes terres ?
-Ces terres sont à moi. Je suis Arthur, Roi de cette contrée.
-Vraiment, alors je suis curieux de te voir de plus pret. Vous avez du courage de venir me voir. Entrez donc !! hahhahaha !!"

Un pond de pierre sortie de la lave et vint joindre la berge et la porte de la forteresse. Le brave Arthur s'y engageât, suivit de tous ces hommes. Arrivé devant la porte, celle ci s'ouvrit sans un bruit.

Ici tout paraissait différant du reste de la foret, et on pouvait croire entrer aux enfers.


"Bienvenu mes hôtes !
-Montrez vous !!
-Soit."

Un éclair rouge parut devant les visiteur, puis une forme humaine entourée d'un Halo rouge et noir apparut.

"Bienvenue dans le château du maître de la mort, du gouvernant du Chaos, moi : Kingofchaos.
-Vous seriez donc le diable, la mort, ...
-Ce sont des noms que l'on m'attribue depuis que je remplie les fonctions.
-Ainsi, vous reingnez sur la mort.
-Effectivement, et j'aime cela. J'aimerais avoir encore plus de mort, mais peu de guerres sont à prévoir.
-Helas oui."

Arthur qui réfléchissait très vite, se dit qu'au lieu de tenter de dompter le Diable, il ferait mieux de s'en faire un allié, qui le rendrait on ne peut plus puissant.

"En fait, nous sommes trop peu pour nous engager dans une guerre.
-Et alors, se ferait quelques mort quant même.
-J'ai bien une autre solution.
-Je suis toute ouïe
-Si vous pouvez tuer et consommer les vivant, vous pouvez aussi les rendre immortel.
-En effet, mais ce n'est pas une solution.
-Attendez. Mais hommes sont très bien entrainés, mais peu nombreux. Maintenant, s'ils étaient immortelles, ils ferait carnage chez les ennemis !!
-En effet, c'est une idée. Mais voyez vous, il vous faudrait payer un dû.
-Ce n'est pas un problème !! Nos salles regorgent de richesses, et vous pourez être gracement payés, en plus des vicitimes innombrable que nous allons vous fournir !!
-Excellent en effet !! Permettez moi de vous offrir quelques mangues. Je raffoles des mangues, encore plus que de la mort !!!
-Merci"

Après quoi, le roi prit congé du maître de la mort. Il rallia Kamelott, où il fit chager une charette d'or pour le maitre de la mort, puis déclara a ses compagnons que la guerre allait commencer.

Pendant dix ans, la guerre fit rage, et partout le Roi de Broceliande écrasait ces ennemis dans le sang, sans perdre un seul homme. Il s'enrichissait de ces pillage plus qu'il ne dépensait pour son dû, et s'assurait ainsi une vie éternelle, a lui et ces compagnons.

Mais au bout de dix ans, tous les ennemi capable de combattre avait étés détruits, et il fallait se rendre à l'évidence, plus un homme a tuer. Il allait donc falloir payer plus cher pour pouvoir conserver l'éternité. Mais cela n'importait peu le Roi, qui avec ces pillages, était riche, très riche.



Mais le maître des ombre en avait décidé autrement, et il jouât alors avec la destiné du roi et de ses compagnons.
Il inventa une sombre histoire, et dans une grande bataille contre Mordred, Arthur perdit la vie. Kingofchaos avait décidé de rompre le sort.



"Ils sont fous ces humains, mais alors, qu'est ce que j'aurais rit de leur bêtises !!!"


HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH


Se fut ce rire atroce qu'entendit le Roi en agonisant.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Winona


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2010
Messages: 19

MessagePosté le: 26/04/10, 05:23 pm    Sujet du message: RP : Première manche Répondre en citant

Bon, je me lance dans la critique du rp de Corwinov. Je l'ai lut de nombreuses fois, essayant vraiment d'en tirer le meilleur, l'intention, mais à chaque lecture mon opinion c'est encore noircie.

Thème : Bataille sur Ankor
Genre : libre
Registre : space opéra (oui, ce n'est pas un vrai registre, mais c'est sérieux ^^)
Forme : Prose
Contrainte : Doit mettre en scène les alliances des deux équipes qui s'affrontent

Respect du sujet :
Honnetement tu ne t'es manifestement pas du tout préocupé du sujet, d'ailleurs tu aurais put le poster sous le libellé de l'autre théme, ça n'aurait pas changé grand chose. Alors oui il y a quelques élements imposés (qui tombent plus comme un cheveux sur la soupe qu'autre chose), mais c'est bien tout. Dommage, je pense qu'il aurait été interressant de te voir traité un de ses thémes sous un regard different, et pas seulement sur une forme differente. De meme la suite de mot sur la musique (pour le coup pas DU TOUT original), la faire sur le théme de la mort, en prenant mon sujet, n'aurait il pas été plus interressant? Ou quitte à choisir la musique, au moins un requieM (tiens d'ailleurs je met celui de fauré en rédigeant la suite, pour rester dans le ton (humour^^)).
Note : 1/5

Style :

Alors là, c'est la catastrophe. Je te met en vrac les éléments qui m'ont le plus choqués:
Citation:

Depuis presque mille ans l’humanité avait choisi Galaxia pour avenir.
L'opposition entre la durée de mille ans et l'avenir est une bonne idée, et une bonne base pour creer un effet de style, malheureusement la réalisation est maladroite, peu agreable a l'oreille et sabote le rythme, ne serais que dire: "Il y'a mille ans, l'humanité avait choisit (hop la faute au passage) Galaxia pour avenir" Aurait directement accrocher le lecteur.
L’avenir de l’humanité, de la galaxie de la voie lactée.
Derrière le trou noir autour duquel elle gravite, Galaxia était presque arrivée à maturité.
Tournure maladroite, qui t'oblige à utiliser "autour duquel" ce qui est disgracieux.
Un être unique. Oldgame.

R Daneel, l’immortel l’initiateur de ce projet, se demandait ce que Galaxia aurait à affronter derrière le trou noir.
Après un déja très lourd "derriere le trou noir autour duquel" la phrase qui suis c'est reparti "derriere le trou noir"

Ce trou noir, passage d’une galaxie à l’autre, ou Destruction Totale.
La par contre (pour dire des choses positives aussi) la reprise de "ce trou noir" est habile.
L’humanité, existe-t-elle encore, alors qu’elle est mélée à tous êtres, à tous composants ?
J'ai pas compris la phrase.

A-t-il dirigé l’humanité sur une bonne voie ?
Le passage au présent "A-t-il" de préférence a "avait il" crée une confusion, on perd de vu le narrateur (en plus d'etre à la limite de la justesse grammaticale).
Les cuves matricielles de Oldgame boulonnaient comme toujours, véritable disque dur de la mémoire de l’humanité. Son patrimoine, ces cris, ses amours, ses guerres, son humanité et son inhumanité.
Il n’avait pas le droit de s’y fondre avec son cerveau positronique pour aider l’humanité dans ses errements et ses incohérences.
Sans ce cerveau Galaxia prenait trop de temps à se terminer. Mais au regard des lois de la robotique, il ne pouvait s’immerger dans les cuves matricielles.

Ces cuves postées au bord du trou noir. Ankor. Le trou noir était comme un œil révulsé regardant les millions d’étoiles de la voie lactée. Révulsé sur lui-même comme pour se regarder de l’intérieur.
De l’autre côté, il savait qu’une espèce se préparait à la confrontation.
De meme (je passe rapidement) les répétitions, sont un coup habile, un coup maladroite, le rythme s'en retrouve totalement perturbé.


Quelques grosses maladresses encore:


Citation:

Moi l’immortel, l’inhumain fait pas les hommes.


Et le comble du mauvais gout, finir le tautogramme par: T'M
Justement venant y, ce genre de jeu litteraire, comme dit dans mon commentaire est comme un jeu de logique, ce n'en est pas. Il est bien plus ardu et méritoire de nous offrir une belle prose que ce genre de chose. J'y reviendrais dans mon commentaire de fin. Puisque cette partie est consacrée au style, le style doit aussi laisser transparaitre un peu de l'auteur, un tautogramme est un exercice, rien de plus, si réglementé que rien ne ressort si ce n'est que le choix des mots (pas toujours pertinant.)
Je m'escuse de ne pas détailler d'avantage, mais si vraiment un point précis te chagrine sur mon avis on peut en discuter (meme via skype si tu veux)
  

Note : 1/5

Synthaxe et orthographe :
Et bien à ma grande surprise (puisque la majorité des mots sont esseulés) dans les quelques lignes écrites réellement, il y'a quand meme pas mal de fautes (certes pas de quoi s'ouvrir les veines mais quand meme). La synthaxe est totalement décousue, mais au vu du projet c'est normal. Quoi que dans les premieres phrases cela soit génant.
Note : 3,5/5

Gout du jury :
Alors la, sans surprises, je n'ai pas aimé du tout. Je pense que tu es parti chercher l'originalité au mauvais endroit, en premier lieu parce que ce n'est pas original, le tautogramme est (malheureusement) assez courant, on en vois beaucoup dans les ateliers d'écritures (dans les salons du livre notamment), ou il rencontre du succès parcequ'il est accessible aux enfants, qui font repidement quelque chose qui à l'air "cool". Coté "non-conformisme" s'imposer cet exercice extremement restrictif, je pense que c'est un mauvais calcul. Le choix du théme musicale, achève le coté originalité qui aurait put se dégager d'un théme  moins courant, et laisser transparaitre un point de vue plus personnel.
Plus personnellement cette fois je deteste visceralement, en bonne réactionnaire que je suis, toutes ses choses qui se veulent "nouvelles experiences littéraires" (ce que je hais le plus étant encore les productions de l'écriture automatique, à se taper la tete contre une enclume rouillée en écoutant un enregistrement du dentiste en bruit de fond.)


Note : 0,5/5

Ce qui nous fait, 6/20

J'espere vraiment te lire, en prose cette fois, tu aborde l'idée de création d'un pint de vue interréssant, je suis convaincue qu'en utilisant des outils littéraires (et avec un peu plus de temps, je me doute que faire un rp à la derniere minutes n'a pas du facilité les choses) plus nobles et moins limités, tu pourrais écrire des choses de qualité et riches de sens.


Revenir en haut
Potato


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2010
Messages: 6

MessagePosté le: 27/04/10, 08:57 am    Sujet du message: RP : Première manche Répondre en citant

RP2 Broceliande : Kingofchaos

Thème: 3e millénaire, la mort en tant que service publique
Genre: Libre
Registre: Humour noir
Forme: Prose
Contrainte: devra figurer dans le texte les mots ou expressions: "Mangue" "Charentaises"




Respect du sujet :
ça ne correspond pas vraiment au thème imposé...
Note: 2/5

Style :
Je trouve l'ensemble assez pauvre, pas du tout à la hauteur d'un texte mettant en scene le ROI ARTHUR !!
(les "mangue" et "charentaises" mal intégrés) et en général les tournures des phrases sont banales et parfois maladroites.
Note: 2/5

Syntaxe et orthographe :
Même moi, j'ai pu trouver des fautes, beaucoup de fautes !! : )
Note: 2/5

Gout du jury :
L'histoire des scientifiques et du retour à l'an 0 pour justifier la présence du Roi Arthur au 3ieme millénaire...ne m'a pas du tout convaincu.(J'aurai préféré un bon hors sujet temporel, puisque de toute manière, "la mort en tant que service publique" n'a pas spécialement été bien traité non plus et c'était cette partie qui était la plus importante selon moi.
Ensuite, le reste avec le pacte entre la mort et Arthur puis enfin la "chute"...
J'ai trouvé L'histoire très inconsistante et pas du tout aidée par la forme.
Note 1/5


TOTAL: 7/20


Merci pour vos rp : )
C'est la première fois pour moi, donc vous essuyez un peu les plâtres.(si vous avez des conseils ou même des réclamations n'hésitez surtout pas !! Vos notes ne changeront pas, mais cela me permettra de m'améliorer dans cet exercice.)
J'ai eu du plaisir à vous "corriger" (lol) !!
à bientôt
potato



Revenir en haut
White Mamba


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2010
Messages: 10

MessagePosté le: 28/04/10, 04:41 pm    Sujet du message: RP : Première manche Répondre en citant

Heu... Juste une remarque si je puis me permettre :

Winona a écrit:
Depuis presque mille ans l’humanité avait choisi Galaxia pour avenir.
L'opposition entre la durée de mille ans et l'avenir est une bonne idée, et une bonne base pour creer un effet de style, malheureusement la réalisation est maladroite, peu agreable a l'oreille et sabote le rythme, ne serais que dire: "Il y'a mille ans, l'humanité avait choisit (hop la faute au passage) Galaxia pour avenir" Aurait directement accrocher le lecteur.
L’avenir de l’humanité, de la galaxie de la voie lactée.

C'est Corwin qui avait juste, "avait choisi", participe passé et donc sans "t" à la fin. Wink
Et sans vouloir sembler insister, je maintiens la "correctitude" de ma phrase nominale. Une virgule ou trois points en changent la sonorité et c'est bien sur un ton de cassure entre les deux phrases que je veux que soit lu ce passage. Que cela plaise ou non, c'est grammaticalement juste. Mr. Green


Revenir en haut
Winona


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2010
Messages: 19

MessagePosté le: 28/04/10, 05:07 pm    Sujet du message: RP : Première manche Répondre en citant

ok pour le participe passé pour la phrase nominale, il faudrait que je verifie... mais je doute, enfin c'est un point de détail de toute façon.

Revenir en haut
Aries
Légendes de Brocéliande

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2010
Messages: 17

MessagePosté le: 28/04/10, 05:20 pm    Sujet du message: RP : Première manche Répondre en citant

Je confirme que c'est choisi "i" et non "it"  Okay

Ici, c'est pour les Rp (et les évaluations ?) et les commentaires c'est ici :



http://guerriersdebroceliande.xooit.fr/t116-Commentaires-sur-les-RP.htm?sta…
  

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:07 am    Sujet du message: RP : Première manche

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    [BroC] Les Guerriers de Brocéliande Index du Forum -> Section Externe -> Taverne du Village -> Table des Conteurs -> Ligue RP Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com